Jockey et cheval

La récupération dans le sport

L’entrainement à l’équitation peut être assez intense et il est parfois difficile de tenir le rythme. On peut facilement sauter des séances car on a mal partout tant on a tiré sur ses muscles. Sans parler des secousses et des chocs à répétition. Il est important d’avoir de bonnes habitudes en dehors de l’entrainement comme une alimentation saine et un repos réparateur. L’équilibre protéine-lipide-glucide est quelque chose qu’il faut surveiller de près et il convient de doser chaque apport selon votre métabolisme. Les protéines servent à réparer les muscles qui ont travaillé au cour de l’entrainement et à le rendre plus costaud la prochaine fois, nous permettant de mobiliser plus de force. Les glucides servent à fournir l’énergie nécessaire à la réalisation d’un effort. Cependant en trop grande quantité, ils déclenchent la sécrétion de l’insuline qui va les transformer en graisse, ce qu’on veut à priori éviter. De plus, l’insuline empêche la production des hormones de croissance ou HGH qui sont aussi très utiles pour la récupération en générale.

Sieste

Le repos

Par repos j’entends aussi bien le repos entre chaque exercice, chaque séance et chaque journée. Le corps est stimulé par notre volonté mais il a aussi ses propres besoins. Entre chaque exercice, prenez le temps nécessaire de vous remettre de l’effort, en restant debout bien-sûr, et en respirer profondément. Les séances doivent être suffisamment espacée pour récupérer correctement mais suffisamment rapprochées pour qu’il y ait de la progression. Le muscle retournant plus ou moins rapidement à son potentiel de base s’il n’est pas sollicité, il faut le stimuler régulièrement, en trouvant son propre rythme, pour voir sa force augmenter. Enfin le sommeil est le repos absolu, il doit être priorité sur d’autres activités. Un bon sommeil accélérera la récupération du corps et permettra de pratiquer plus régulièrement. Un sommeil correct c’est environ 8h et n’hésitez pas à faire la sieste !